Pourquoi à New York, tout le monde veut devenir éboueur ?

media_xll_7272185

Celui qui cherche à obtenir un poste comme éboueur à New York doit faire preuve de patience. Une fois inscrit sur la liste d’attente, on peut patienter jusqu’à 8 ans. Rien que cette année, 94.000 personnes ont postulé pour le job, selon des chiffres publiés par le Department of Sanitation de New York City (DSNY). Or, il n’y a que… 500 places qui sont disponibles annuellement.

Si les places sont aussi chères, c’est parce que le salaire est très attractif. Un éboueur qui débute va toucher 34.000 dollars par an, soit 27.000 euros. Après cinq ans, on peut gagner jusqu’à 70.000 dollars (56.000 euros). Alors, malgré le froid, la pluie, la saleté, les horaires difficiles et les journées parfois longues de 12 heures, cela vaut tout de même la peine.

Considérés comme des héros
« En plus, il n’y a pas besoin d’avoir été à l’université. Tout ce dont vous avez besoin, à l’exception de vos muscles et d’être en bonne santé, c’est d’un permis de conduire pour camion », explique Belinda Mager du DSNY.

Si les salaires sont attractifs, c’est justifié. « Les éboueurs font tourner la ville. S’ils ne faisaient pas leur boulot, cette ville serait dans un état déplorable. N’oubliez pas qu’ils sont aussi dehors pendant l’hiver, quand il y a une grosse couche de neige. Ce n’est pas pour rien que ces hommes et ces femmes sont considérés comme des héros à New York. »

 

26496_12

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s