Il se déguisait en femme pour commettre des braquages

383973_SGNAQLRNUSNQKXHNV6NRXYJF3GNUVY_dsc03639_H031339_L

Didier L., un Thudinien de 54 ans, a comparu lundi devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour une série de 19 braquages commis entre avril et octobre 2012. Après une opération à coeur ouvert, il avait perdu son emploi et s’était lancé dans les hold-up pour combler ses dettes.

Le tribunal correctionnel de Charleroi a examiné ce lundi un dossier de braquages en série, commis par Didier L., un quinquagénaire inconnu de la Justice jusqu’alors. Entre avril et octobre 2012, 19 braquages ont été commis dans la région de Charleroi sur des night-shops, des stations-services, des magasins de chaussures et d’autres commerces par un malfrat muni d’une arme factice et coiffé d’une perruque féminine. Dès son arrestation, Didier L. a expliqué qu’il avait sombré dans cette spirale après avoir subi une opération à coeur ouvert et perdu son emploi de grutier. Criblé de dettes, il n’avait trouvé d’autre solution que de braquer des magasins.

Au moins trois victimes de ses braquages conservent des séquelles permanentes. L’une d’elles, attaquée le jour de son anniversaire, est en état de stress permanent qui se manifeste par du psoriasis. Une autre victime, préposée d’un night-shop, n’a jamais pu reprendre le travail.

Le tribunal s’est aperçu lundi que trois parties civiles au moins étaient victimes d’une incapacité permanente, ce qui nécessite un examen par un siège à trois juges. L’affaire a donc été reportée sine die, afin d’être refixée devant la chambre adéquate.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s