La « Quenelle d’Anelka » un instrument fondé par les Médias pour tenter de nous faire oublier les courbes de l’augmentation du chômage

Voilà le geste dont se serre les médias pour tenter de nous écartez des véritable problème de la France et de ces citoyens.

anelka_63c036927f3e08f66db7311b951c86f4

On amuse la France avec la quenelle d’Anelka,et on fait silence sur la dette de la France qui atteint 1200 milliards en cette fin d’année.

Pôle Emploi affiche en novembre 17 800 inscrits de plus en catégorie A. Le gouvernement affiche pourtant sa confiance dans l’inversion prochaine de la courbe du chômage.

Le nombre de chômeurs inscrits au Pôle Emploi a augmenté en novembre, selon les chiffres du ministère du Travail : +17 800 inscrits, donc 0,5% de hausse pour 3 293 000 personnes en métropole. Cela fait une hausse de 5,6% sur un an pour la principale catégorie observée, la «catégorie A», celle des chômeurs n’ayant exercé aucune activité lors du mois écoulé. Le mois dernier, en octobre, la même catégorie affichait une baisse de 20 500 (-0,6%), donnant corps à la promesse hollandaise d’une inversion de la courbe du chômage avant la fin de l’année.

Du côté du ministère du Travail, on fait preuve d’une créativité exemplaire pour continuer à entretenir l’espoir d’une inversion prochaine et expliquer que, même si ça monte, ça baisse quand même. A défaut de pouvoir claironner une baisse, le communiqué publié ce jeudi attire l’attention sur le rythme moins soutenu de hausse : +30 000 personnes en moyenne par mois au premier trimestre 2013, +18 000 au deuxième trimestre, +5 500 au troisième et -1 350 au quatrième. Autrement dit : le chômage grimpe toujours, mais moins vite donc, CQFD, «l’inversion de la courbe du chômage est donc bel et bien engagée en ce quatrième trimestre de 2013».

Dans l’attente de cette fameuse inversion, Libération vous propose d’autres courbes du chômage, certaines qui montent, d’autres qui descendent. Car, au-delà des variations statistiques, le niveau du chômage reste considérable en France après cinq années de crise. Et il touche de manière différente les catégories de la population, jeunes, seniors, hommes ou femmes, chômeurs de longue durée.

CHÔMAGE EN GÉNÉRAL : ÇA MONTE

Si c’est bien les chômeurs de catégorie A (sans aucune activité durant le mois écoulé) qui est le chiffre phare, commenté mois à après mois, ils ne représentent qu’une partie de la réalité. D’autres personnes inscrites au Pôle Emploi ont une activité à temps partiel et cherchent à travailler plus longtemps (catégories B et C) ou sont dispensés de recherche pour cause de stage, formation, maladie etc. (catégories D et E).

2013-12-27T110615Z_1_APAE9BQ0UUI00_RTROPTP_3_OFRTP-FRANCE-CHOMAGE-20131227

Clic = http://dai.ly/x18x53h

Petite Question :

Ne pensez vous pas que vous êtes  instrumentalisez ? 

Publicités

Une réflexion sur “La « Quenelle d’Anelka » un instrument fondé par les Médias pour tenter de nous faire oublier les courbes de l’augmentation du chômage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s