Grippe : elle dure plus longtemps chez les femmes

Hommes et femmes ne sont pas égaux devant le virus de la grippe. Une étude montre que les femmes se battent plus longtemps contre le virus et que ce qu’elles supportent le moins c’est d’avoir le nez qui coule.

grippe_france_1015187_jpg_8881

Une étude dirigée par Beecham, une marque britannique de médicaments contre le rhume, montre que les hommes et les femmes ne sont pas tout à fait égaux devant le virus de la grippe. Les femmes semblent en effet opposer beaucoup moins de résistance face au virus et sont souvent obligées de rester couchées dès le premier jour de grippe alors que les hommes tentent de faire front plus longtemps. En outre, selon les personnes interrogées, la grippe semble durer 20% plus longtemps chez les femmes que chez les hommes.

Le symptôme le plus désagréable, pour les personnes interrogées, n’est ni la fièvre ni les courbatures mais « l’impression d’avoir du brouillard dans la tête » pour une femme sur 3 et un homme sur 5. Autres symptômes les moins supportés : « le nez qui coule »  pour les femmes et « la gorge douloureuse » pour les hommes

 

Grippe : la peur du vaccin

 

Alors que la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière  bat son plein, il semble que de moins en moins de Français acceptent de se faire vacciner. Pour tenter de comprendre les raisons de cette faible mobilisation, l’Assurance Maladie a confié à l’institut BVA la réalisation d’une enquête destinée à faire le point sur les connaissances, perceptions et pratiques des Français concernant la grippe et le vaccin. Il en ressort que peu de français souhaitent se faire vacciner en raison, principalement, de la peur du vaccin : 59% des personnes interrogées pensent que le vaccin peut présenter des risques pour la santé et quasiment un Français sur 2 (48%) pense que le vaccin peut donner la grippe.

Pour tenter d’améliorer la couverture vaccinale, le Ministère de la Santé a donc lancé une campagne de communication sur le thème « La grippe ce n’est pas rien, alors je fais le vaccin »  Le gouvernement rappelle que lors de la précédente saison hivernale, l’Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé 818 cas graves de grippe admis en services de réanimation et qu’ils ont été responsables de 153 décès.

Catherine Cordonier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s