Insolite : le manque de ponctualité considéré comme une maladie

22_1493Un homme écossais qui a la fâcheuse tendance d’arriver systématiquement en retard à ses rendez-vous s’est fait prescrire une ordonnance par son médecin afin de justifier son « retard chronique pathologique »

Chez vous, le « quart d’heure de politesse » est systématique et vous êtes dans l’incapacité totale de vous rendre à un rendez-vous sans plusieurs minutes de retard ? Allez voir votre médecin, peut-être que vous arriverez à le convaincre de vous rédiger une ordonnance pour justifier à votre employeur vos horaires décalées…

C’est en tout qu’à ce qu’à réussir à obtenir Jim Dunbar, un Ecossais de 57 ans vivant à Dundee, une petite ville du nord-est de l’ Ecosse comme le rapporte le quotidien britannique Daily Mail. Pour les médecins du Ninewells Hospital qui ont délivré le diagnostic, l’homme serait atteint d’une maladie qui aurait la même origine que l’hyperactivité ou le déficit d’attention dont souffrent certaines personnes. Ainsi, Jim Dunbar serait dans l’impossibilité d’évaluer le temps qu’il faut pour réaliser les tâches du quotidien. Pourtant, il possède une horloge spéciale dans son salon qui est directement relié à l’horloge parlante afin de toujours connaitre l’heure exacte. Mais rien n’y fait, il est pourtant toujours en retard.

L’homme regrette sa mauvaise habitude : « Je m’en veux et me demande : « pourquoi est-ce que je n’arrive pas à être à l’heure ?’ J’ai perdu beaucoup d’emplois. Je peux comprendre la réaction des gens et pourquoi ils ne me croient pas » explique-t-il dans le Daily Mail. Il ajoute par ailleurs que cela affecte profondément sa vie sociale et donne quelques exemples de ses problèmes au quotidien : « Je m’étais arrangé pour passer prendre un ami à midi pour partir en vacances. Et je suis arrivé avec 4 heures de retard. Il était furieux car nous avons manqué le bateau… Une autre fois, un ami m’a invité à un repas et je suis arrivé avec 4 heures de retard. Cela affecte ma vie entière ».

Certains experts ne sont pas convaincus par le diagnostic de la maladie de Jim Dunbar. Toujours dans le quotidien anglais, le Dr Sheri Jacobson, psychothérapeute et directeur d’une clinique à Londres explique : « cet état n’est pas référencé par le DSM5 (la bible des psychiatres qui regroupe l’ensemble des maladies et symptôme psychiatriques) et je ne suis pas certain que cela corresponde à la définition d’un état psychiatrique. Les retards répétés sont habituellement symptomatiques de troubles de l’attention ou d’une dépression ; mais cela peut aussi simplement être une mauvaise habitude. Il me parait peu judicieux de transformer une habitude en une maladie…» Cela dit, rien ne vous empêche d’aller tenter le coup chez votre médecin…

ffec2f_5a0335b0e4e230a9b26180e3c4677edd

Claire Frayssinet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s